Publié dans Sport

Compte-Rendu : Rock’n’Roll Raleigh Half-Marathon

Hello,

Aujourd’hui je vous propose un article Compte-Rendu sur ma participation au Rock’n’Roll Raleigh Half-Marathon, car oui… I DID IT !!!!!! Malgré tout le stress de ces dernières semaines, je l’ai fait et j’en suis fière il faut le reconnaître. Retour sur cette course géniale et riche en émotions.

IMG_2476

Dimanche matin 4h30 le réveil sonne, et oui c’est TRES tôt mais le départ est à 7h et je dois manger et avoir le temps de digérer avant le début de la course. Bizarrement, je n’ai aucun mal à me lever, j’ai hâte d’y être !  Je descends rapidement me préparer à manger, ça sera un porridge aux flocons d’avoine et une banane (oui le genre de petit déj qui ne fait pas rêver mais que personnellement j’adore ahah). Une fois mon petit déj avalé je file m’habiller me tartiner de crème Nok (Best crème ever pour éviter les ampoules !!!). 5h30 le Uber que j’avais commandé vient me chercher pour m’emmener au départ de la course. Les routes ferment à 6h donc pour éviter tous problèmes je prends mes précautions et préfère partir tôt de chez moi. Arrivée vers 5h45 à Raleigh (centre-ville), 9°, en short et t-shirt… Là j’ai commencé à regretter de ne pas avoir pris au moins une petite veste le temps de prendre le départ. A quelques mètres de la ligne d’arrivée, une bonne partie des coureurs se mettent au chaud dans un parking fermé, je les rejoins parce que quand même ça caille !!! Au bout de quelques minutes les responsables de la course nous demandent de sortir mais nous invitent à venir nous mettre au chaud dans le hall de l’hôtel partenaire juste à côté de la ligne de départ (trop cool !!!). En attendant dans le hall de l’hôtel, j’en profite pour appeler mes parents et mon frère histoire de me détendre un peu et d’entendre leurs derniers encouragements.

6h45 je sors pour passer une dernière fois au toilette et rejoindre mon SAS de départ 2h. L’ambiance est bonne, pas du tout prise de tête. Contrairement aux autres courses que j’ai pu faire en France, il y a tous types de coureurs dans les SAS, ça va du coureur pro au coureur lambda. En France, ça me met toujours la pression de voir ces mecs super équipés avec la ceinture de gel et qui, on le sent, ne sont pas là pour enfiler des perles. Là l’ambiance était détente et conviviale, malgré les 9000 participants (dont 2/3 de femmes, pas mal hein ??!). Les départs se font de manière régulière et je franchis rapidement la ligne de départ. Ca y est le départ est lancé, j’y suis, plus qu’à profiter ! Je pars tranquillement sans me prendre la tête. L’objectif n’est pas de faire un temps mais de me faire plaisir !

Les kilomètres défilent et je prends le temps d’admirer le paysage. Pas un coup d’œil sur ma montre, je me fiche complètement du temps que je vais faire. Je découvre plein d’endroits que je ne connaissais pas du tout, je suis agréablement surprise par le paysage. L’autre surprise moins plaisante de cette course c’est le dénivelé ! Pour être honnête je m’y attendais car je sais qu’ici rien n’est plat, mais quand même. Les montées sont assez costauds mais ne durent jamais longtemps. Tout le long je me suis répétée « tout ce que tu montes, tu vas le redescendre ». Je me suis accrochée dans les montées, c’était dur mais pas question de lâcher. Après le 15ème km, toutes les petites montées, les faux plats montants étaient de la torture. J’ai serré les dents, bien grimacé mais le mental a pris le dessus. Heureusement le temps était parfait, un beau soleil, température idéale… bref le top !

Tout le long du parcours des petits stands de musique étaient installées. Des groupes étaient venus jouer. C’était top ! J’ai couru avec ma musique mais à chaque fois que j’arrivais au niveau des groupes j’arrêtais ma musique pour les écouter. Il y avait tous les styles de musique, c’était super, ça donnait la pêche ! Ce que j’ai adoré aussi ce sont les spectateurs venus encourager les coureurs sur le bord de la route… C’est dingue l’engouement que cela génère ! Il y a du monde presque tout le long du parcours. Il étaient nombreux à avoir fait des pancartes pour nous encourager. Pour la plupart il s’agissait de blagues, ex : cours comme s’il y avait un super beau mec devant toi, dépeche toi il y a une bière à l’arrivée, cet aprèm c’est Netflix et Chill. J’ai trouvé ça génial et super motivant !!!

Bref pour en revenir à la course, à partir du 17ème km j’ai vraiment commencé à galérer. Contrairement aux courses en France ce ne sont pas les km qui sont annoncés mais les miles, et c’est beaucoup moins parlant et motivant ! Je vous raconte pas tous les calculs que j’ai fait dans ma tête pendant la course pour savoir combien de km il me restait… 1 mile = 1,61 km, pas facile comme calcul hein ?! Le point positif c’est que ça m’a occupé l’esprit un bon moment haha. La solution aurait pu être de regarder ma montre qui, elle, est en km mais NON je ne regarde pas ma montre pendant la course (#têtue).

Une fois le mile 12 passé (= 19km), je commence à me dire que ça y est je suis sur le point de le faire et j’ai un regain d’énergie. C’est dur mais j’en vois la fin… je suis sur le point de réaliser un de mes rêves. Dernier virage et là une belle descente avec au bout l’arche d’arrivée. Je sens ma gorge se nouer et l’émotion monter. Je me sens bien, je jette un coup d’œil à la montre et là… grosse surprise… je suis à 1h57. Je suis sur le point de battre mon record, ce qui n’était pas du tout au programme ! J’accélère et finit en sprint, résultat : 1h58min 43s. Je suis aux anges, j’en ai les larmes aux yeux. J’appelle vite ma famille pour leur annoncer la nouvelle, la gorge encore nouée. Je gagne presque 3 min par rapport à mon 1er semi, je suis contente mais l’émotion vient du fait qu’il y a 7 semaines de ça j’étais dans mon lit d’hôpital entrain de souffrir pour faire 2 pas et que là je viens de finir ce semi dont je rêvais. Beaucoup ne comprendront pas mais j’ai réalisé un de mes rêves, faire une course officielle à l’étranger, et purée j’en suis fière !

IMG_2465

Une fois le coup de file passé, la médaille récupérée, je m’empresse de manger une banane et des petits gâteaux (#grossedalle). Je fais un tour sur le village d’arrivée où un concert est organisé. C’était très sympa mais, étant toute seule (je ne connaissais personne qui y participait et vu l’heure de départ de la course personne pour m’encourager), je n’ai pas eu trop envie de m’attarder. Je n’ai pas pris la bière à laquelle j’avais droit, la bière à 9h du matin désolé mais non pas possible… ahah. Je commande un uber et je rentre vite chez moi où un bon brunch entre colloc m’attend… miam ! Est-ce que je cours pour manger ou est-ce que je mange pour courir ? J’hésite encore ahah.

En conclusion, croyez en vous ! On est capable de tellement plus que ce que l’on croit, on se met tellement de barrières. Si je m’étais écoutée, il y a 7 semaines j’annulais ma participation à cette course. Et puis pour une fois j’ai eu envie d’y croire, de croire en moi et de me dire que peut-être je suis plus forte que ce que j’imagine. Ces dernières semaines n’ont pas été faciles, remplies de doutes et de remises en question, mais au final je n’ai aucuns regrets, ça m’a donné encore plus confiance en moi. Tant qu’on n’a pas essayé rien n’est impossible ! Je ne me suis jamais senti aussi forte.

Avez-vous déjà participé à une course à l’étranger ?

A bientôt,
SIGNATURE

 

Auteur :

Justine, 22 ans, étudiante. Très curieuse et passionnée par les réseaux sociaux et les blogs, j'ai décidé en décembre 2014 de créer mon blog HouseofJu. J'y aborde des thématiques qui me tiennent particulièrement à cœur qui sont le sport, la beauté et tout ce qui touche au lifestyle. Je vous invite à découvrir mon univers et surtout n'hésitez pas à me laisser une trace de votre passage. Je vous souhaite une bonne visite, en espérant vous revoir vite :).

2 commentaires sur « Compte-Rendu : Rock’n’Roll Raleigh Half-Marathon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s