Publié dans Sport

Compte Rendu : Run In Marseille

Hello,

 

Je reviens aujourd’hui avec un article Compte-Rendu de course. J’ai participé dimanche 20 mars 2016 au Run In Marseille et j’ai couru mon 1er semi-marathon. Un moment fort pour moi et le résultat de 8 semaines de préparation et de doutes. Je reviendrai dans un autre article sur ma préparation pour ce semi-marathon, je préfère aujourd’hui me concentrer sur le jour J.

Je suis arrivée la veille sur Marseille, j’ai retrouvé ma famille venue m’encourager et me soutenir. Le samedi j’étais à la fois super excitée et impatiente d’en découdre et en même temps tellement stressée que ma prépa n’ait pas été suffisante pour cet objectif. Je vais retirer mon dossier le samedi après-midi et j’en profite pour visiter le village. Honnêtement j’ai été un peu déçue… Le pack de course était très léger en termes de goodies, beaucoup trop de pubs à mon goût. Je ne fais pas la course pour le pack évidemment mais là c’était un peu ridicule à mon goût… Enfin bref, je profite du beau soleil marseillais qui baigne dans le vieux port. Le temps est tellement agréable c’est un bonheur. Le soir un bon plat de pâte dans un très bon resto proche du vieux port puis soirée tranquille à l’hôtel.

Le lendemain, le dimanche, enfin le jour J ! Je me lève à 6h (aïe pour un dimanche matin) car le départ est donné à 8h15. Je déjeune aussitôt pour avoir bien le temps de digérer. Je mange un petit pain sportif aux fruits secs et un gâteau de semoule. Je bois aussi (pas suffisamment contrairement à ce que je pensais). Quelques étirements et échauffements dans la chambre, histoire de se mettre en jambe.

Vers 7h30 départ de l’hôtel pour la ligne de départ. Un peu frileuse je garde mon jogging et ma veste pour faire le trajet. L’excitation et le stress commencent à monter mais je suis dans un bon état d’esprit et prête à en découdre. Arrivée à la ligne d’eau je m’échauffe à côté du Mucem (y’a pire comme cadre). Un dernier tour au toilette et je rentre dans mon SAS. Le départ est lancé, ma musique aussi, c’est parti.

Km 0 à 5

La première partie du parcours n’est pas très intéressante au niveau du paysage. On passe à côté de la gare maritime… mouais bof j’ai du mal à trouver la motivation, heureusement que j’ai ma musique. Je vois le meneur d’allure 2h me dépasser rapidement… Je tente de m’accrocher de le suivre mais les jambes ne répondent pas. Aïe ça commence mal… Je galère vraiment, mes jambes sont lourdes, ma douleur au quadriceps me lance, ma périostite elle aussi me rappelle discrètement qu’elle est là, j’ai l’impression que mon pied va se bloquer tant il est raide… Je cours TRES péniblement ces 5 premiers km. Aux alentours du km4 je croise mes parents et mon frère qui m’encouragent, ça me fait plaisir et ça me donne un coup de boost. Inconsciemment je me sens beaucoup mieux, les jambes se dérouillent et les douleurs peu à peu disparaissent. Le 1er ravitaillement est déjà là je prends un verre d’eau et je continue.

 

Km 5 à 10

Ca y est je commence à prendre du plaisir, les jambes répondent et la tête suit. Le parcours devient plus agréable, le soleil est même de la partie. Vers le km6 je me rends compte que je cours exactement au même rythme qu’une fille… Je pense qu’elle aussi l’a remarqué. On a couru au moins jusqu’au km10 ensemble mais sans se parler. Nous avions toutes les deux nos écouteurs. C’est un peu stupide je l’avoue… Mais wow ça m’a donné un coup de boost de folie. Le running c’est quand même beaucoup plus sympa quand on est accompagné. Au ravitaillement du km10 je prends un quartier d’orange et un peu d’eau.

Km 10 à 15

On rentre dans le parc Borély, que je n’avais jamais visité, et là c’était top. Le parcours était super agréable et quel bonheur de courir dans un parc comme celui-là. Je suis toujours avec ma partenaire, nous nous faufilons à travers les coureurs et je commence enfin à remonter un peu. Jusqu’alors je n’ai pas arrêté de me faire doubler et ça va faire plusieurs km que je n’ai pas vu le meneur d’allure 2h… gloubs. Vers le km 14 si mes souvenirs sont bons, je perds ma partenaire. J’aurais bien ralenti mais je me sens tellement bien que j’ai envie, un peu égoïstement, de vivre ma course pour moi. J’ai adoré partagé ces quelques km silencieux, ça m’a beaucoup boosté :p. Les jambes et la tête vont super bien, mis à part les mollets qui malgré les manchons commencent sérieusement à peiner. Je les sens bien contractés je crains la crampe… Mais le mental prend le dessus je profite de la corniche et du sublime paysage, je commence à compter le nb de km qu’il me reste et j’hallucine d’arriver déjà vers la fin.

 

Km 15 à 21,1

Je profite des ravitaillements pour bien m’hydrater et manger des oranges. Mes mollets me font clairement sentir que je n’ai pas assez bu. Je profite à fond de la fin de ma course le sourire aux lèvres. Je ne me sens pas crevée, j’ai encore du jus, la prépa a payé ! A chaque panneau je compte le nb de km qu’il me reste et j’hallucine de les voir défiler aussi vite. J’aperçois Notre Dame de la Garde, j’ai le sourire. J’ai beaucoup rigolé aux panneaux de Runtastic, rien de mieux que de finir la course sur une note d’humour ! Je me sens bien, je n’en reviens pas… Je me sens même capable d’accélérer sur le dernier km. Juste avant la ligne d’arrivée mes parents et mon frère sont là et je termine en accélérant. Et là… grosse surprise en regardant ma montre. Je termine en 2h01 !!!! Moi qui n’ai pas vu le meneur d’allure 2h depuis un bon moment je finis pourtant mon semi dans un temps qui me convient. Wow je n’en reviens pas, je me sens tellement bien je suis contente de moi et je ne me suis pas cramée. C’est franchement le pied ;).

12749884_1562333344095155_464007421_n

Au final je ne retiens QUE du positif de cette course. Le parcours était génial (sauf au début), la température idéale (pas trop chaud, pas trop froid, j’ai couru en short t-shirt et j’étais super bien), une très bonne ambiance. Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter. Je suis par contre toujours aussi choquée de voir comme les gens sont irrespectueux… Des poubelles sont mis à disposition pourtant les peaux d’orange et de bananes et les gels jonchent le sol… Mais pourquoi une telle incivilité ? Est-ce ralentir 1 s pour jeter correctement son déchet va vous empêcher de réaliser un RP ? Je ne pense pas… Mince un peu de respect envers les organisateurs et l’environnement.

 

Encore merci à la ville de Marseille et aux organisateurs j’ai passé un week-end génial ! Tellement génial que le retour à la réalité cette semaine a été compliqué… Le revers de la médaille ;).

 

A bientôt,
SIGNATURE

Auteur :

Justine, 22 ans, étudiante. Très curieuse et passionnée par les réseaux sociaux et les blogs, j'ai décidé en décembre 2014 de créer mon blog HouseofJu. J'y aborde des thématiques qui me tiennent particulièrement à cœur qui sont le sport, la beauté et tout ce qui touche au lifestyle. Je vous invite à découvrir mon univers et surtout n'hésitez pas à me laisser une trace de votre passage. Je vous souhaite une bonne visite, en espérant vous revoir vite :).

Un commentaire sur « Compte Rendu : Run In Marseille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s